Lustrer le rubis du plaisir

(interdit aux – 12 ans)

Ici il n’est pas tellement question de gemmes ni de joaillerie, quoique… Ce projet recense les perles désignant le sexe féminin et les manières de lui procurer du plaisir ; on tangue entre le très poétique et le très familier.

Honneur à Colette Renard, chanteuse des années 50, qui fut la première sans doute à détabouiser le sujet avec les célèbres Nuits d’une demoiselle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :